Gamut

Le gamut, ou gamut de couleur est un certain sous-ensemble complet de couleurs. L'usage le plus habituel fait référence à un sous-ensemble qui, dans certaines circonstances, représente exactement l'étendue de l'espace de couleur qu'un certain...



Catégories :

Colorimétrie - Mesure physique - Métrologie - Espace couleur

Définitions :

  • gamme des couleurs qu'un périphérique ou un assortiment d'encres peuvent reproduire pour créer certaines combinaisons chromatiques spécifiques dans cette gamme spécifique. (source : innovaart)
Un gamut typique d'écran cathodique Le fer à cheval en gris représente toute la gamme des chrominances envisageables. Le triangle coloré représente le gamut correspondant à un certain type d'écran d'ordinateur qui ne couvre pas la totalité de l'espace colorimétrique. Les sommets de ce triangle sont les couleurs primaires additives.

Le gamut, ou gamut de couleur est un certain sous-ensemble complet de couleurs. L'usage le plus habituel fait référence à un sous-ensemble qui, dans certaines circonstances, représente exactement l'étendue de l'espace de couleur qu'un certain type de matériel sert à reproduire.

Cette notion traduit le fait qu'un appareil tel qu'un écran d'ordinateur ou une imprimante ne peut reproduire l'ensemble des couleurs visibles par l'œil humain. Elle retient l'ensemble des teintes mais pas l'ensemble des saturations : les couleurs reproduites sont plus ou moins lavées de blanc.

Un gamut est le plus souvent représenté dans le diagramme de chromaticité du dispositif CIE xyY par un polygone qui joint les couleurs de base utilisées par l'appareil.

Étymologie

Le terme est un mot anglais issu du vocabulaire musical médiéval : les notes étaient notées par des lettres (et le sont toujours dans la notation anglo-saxonne), puis furent notées par des noms dans la notation italienne ; la lettre grecque gamma (Γ) désignait le sol le plus grave, et ut le do le plus aigu. «Gamma–ut» était par conséquent l'étendue des notes jouables, ce qui donna «gamut».

Utilisation, fonctionnement

Le gamut d'un moniteur d'ordinateur, issu d'une synthèse additive des couleurs rouge, vert, bleu, est différent du gamut d'une imprimante, issu d'une synthèse soustractive, ce qui explique qu'il y ait des différences entre une image affichée et la même image imprimée.

Il existe cependant des méthodes d'étalonnage servant à faire coïncider le gamut de l'écran à celui de l'imprimante, utilisant des profils ICC. Ces méthodes consistent à limiter le gamut utilisé à l'intersection entre le gamut de l'imprimante et celui de l'écran, évitant ainsi d'avoir à l'écran des couleurs qui ne pourront être imprimées sur l'imprimante configurée dans le profil. Les couleurs dites «non imprimables» sont converties à la couleur la plus proche imprimable.

En 2008, les gamuts des dispositifs d'impression sont plus élevés que ceux de certains écrans CRT ou LCD, ce qui ne veut pas dire que ces imprimantes recouvrent tout le gamut de l'écran.

Les meilleures imprimantes amateurs ou professionnelles utilisent plusieurs couleurs de base pour recomposer l'image d'origine, cela permet d'étendre le gamut. Cependant cela ne résout pas l'ensemble des problèmes. Six couleurs, ou alors plus, sont utilisées sur ces imprimantes. Les couleurs supplémentaires sont le plus souvent des nuances dé-saturées vers le blanc des couleurs primaires soustractives. A titre d'exemple, en plus des 4 couleurs cyan, magenta, jaune et noir, pour 6 couleurs on ajoute un cyan clair et un magenta clair, pour 7 couleurs on ajoute un gris, etc. Cela permet d'étendre le gamut mais ne permet pas de résoudre les problèmes liés au dispositif de recomposition soustractive.

Deux couleurs mélangées sont encore plus sombres que les couleurs de départ, et si on utilise le blanc du papier, on éclaircit, mais perd en saturation. En outre le papier lui-même n'est jamais d'un blanc pur et agit par conséquent sur les couleurs qui sont déposées dessus, affaiblissant la saturation et la pureté des pigments.

Sur les machines offset, il est envisageable d'utiliser différentes couleurs autres que les couleurs primaires soustractives utilisées dans les imprimantes à jet d'encre. Cela permet d'étendre toujours davantage le gamut lors de l'impression. On peut signaler l'hexachromie, proposée par le dispositif Pantone qui introduit deux encres supplémentaires, l'orange pur et le vert pur servant à multiplier par deux l'étendue du gamut.

Annexes

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : couleurs - gamut - imprimante - écran - ensemble - blanc - dispositif - soustractive - représente - ordinateur - primaires - étendue - saturations - issu - image - étendre - pur - gris - envisageables - triangle -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Gamut.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu