Synthèse soustractive

La synthèse soustractive est l'opération consistant à combiner l'effet d'absorption de plusieurs couleurs afin d'en obtenir une nouvelle.



Catégories :

Colorimétrie - Mesure physique - Métrologie

Définitions :

  • Utilisée dans l'imprimerie, les couleurs primaires sont le plus souvent le cyan, le magenta, le jaune et le noir (qu'on est obligé de rajouter car sa formation à partir des trois autres couleurs est , pour des raisons d'impuretés est impossible).... (source : artekrepro)
  • méthode de création des couleurs par soustraction à la lumière blanche des composantes bleues, vertes et rouges, par l'emploi de filtres respectivement jaunes, magenta et cyan. (source : tecfa.unige)
Synthèse soustractive

La synthèse soustractive est l'opération consistant à combiner l'effet d'absorption de plusieurs couleurs afin d'en obtenir une nouvelle. A titre d'exemple, la superposition sur une surface blanche de deux filtres colorés, l'un jaune et l'autre bleu, permet d'obtenir du vert.

Le terme soustractif vient du fait qu'un objet coloré soustrait (absorbe) une partie de la lumière incidente. De fait, une couleur obtenue par synthèse soustractive de plusieurs autres sera obligatoirement plus sombre qu'elles.

En synthèse soustractive, les couleurs primaires le plus souvent utilisées sont au nombre de trois : le cyan, le jaune et le magenta

Principe

La synthèse soustractive s'applique à la couleur apparente des objets. Ainsi la couleur d'un objet dépend de la couleur de la lumière qu'il reçoit et de la nature physique et chimique de cet objet. Chaque objet peut absorber ou réfléchir la lumière qu'il reçoit.

Pour illustrer cela avec quelques exemples simples :

Un objet apparaît blanc si la lumière qu'il reçoit est blanche et s'il réfléchit la totalité des composantes primaires de cette lumière blanche (rouge + vert + bleu) (voir synthèse additive). Il sera noir s'il absorbe les trois composantes en totalité.

Un objet éclairé par la même lumière paraîtra rouge s'il absorbe le bleu et le vert et réfléchit le rouge. Il paraîtra jaune s'il absorbe le bleu et réfléchit le rouge et le vert, etc. Les autres couleurs sont génèrées par des proportions variables de réflexion et d'absorption.

Pour terminer, notre objet qui paraissait rouge sous une lumière blanche, éclairé par un faisceau rouge sera toujours rouge puis qu'il réfléchit le rouge et n'a rien à absorber. Si on l'éclaire avec un faisceau vert ou bleu il absorbe tout et ne peut rien réfléchir : il paraitra noir.

Ceci sert à comprendre que la lumière naturelle (du soleil) n'étant pas idéalement blanche et d'autre part variant aux divers moments de l'année et de la journée les couleurs apparentes des objets changent : la neige prendra des tonalités différentes par exemple.

Ce phénomène, bien connu en photographie et en vidéo, nomme à une correction permanente : c'est le réglage de la balance des blancs.

Utilisation

La synthèse soustractive est le principe qui régente le mélange de pigments colorés en peinture, en imprimerie et en impression papier pour la photographie couleur. En principe, l'utilisation des trois couleurs primaires sert à reproduire l'ensemble des couleurs existantes. Cependant en imprimerie on ajoute le noir aux trois couleurs primaires pour plusieurs raisons :

À l'inverse, quand une illustration prévoit dans une quadrichromie de placer un bandeau d'aplat noir, on applique le plus souvent une quantité de cyan ou de magenta (généralement 40 % de la primaire pour 100 % de noir) sous le noir pour le rendre plus puissant, c'est ce qu'on nomme un noir avec soutien.

Négatif des couleurs

Voici une astuce pour connaître le négatif des trois couleurs soustractives :

Annexes

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : couleurs - noir - rouge - primaires - objet - magenta - jaune - bleu - lumière - synthèse - soustractive - vert - cyan - blanche - absorbe - blanc - réfléchit - encres - obtenir - colorés -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Synth%C3%A8se_soustractive.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu