Théorème de l'angle inscrit et de l'angle au centre

En géométrie euclidienne plane, plus exactement dans la géométrie du cercle, les théorèmes de l'angle inscrit et de l'angle au centre établissent des relations liant les angles inscrits et les angles au centre interceptant un même arc.



Catégories :

Théorème de géométrie - Cercle et sphère - Angle - Grandeur physique - Métrologie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Théorème : la mesure d'un angle inscrit dans un cercle est égale à la moitié de ... de l'angle au centre qui intercepte le même arc. si deux angles inscrits... (source : bibmath)
  • cercle est nommé angle inscrit dans ce cercle. a. AMB est un angle inscrit dans le cercle C. Théorème de l'angle au centre : la mesure d'un angle inscrit... (source : vandymath.free)
  • ... Angle inscrit dans un demi- cercle : théorème du à Thalès.... Les points J et K sont les centres des cercles inscrits dans les triangles ABD... (source : maths.ac-aix-marseille)
Figure 1 : angles inscrits AMB = ANB et angle au centre AOB

En géométrie euclidienne plane, plus exactement dans la géométrie du cercle, les théorèmes de l'angle inscrit et de l'angle au centre établissent des relations liant les angles inscrits et les angles au centre interceptant un même arc.

Le théorème de l'angle au centre affirme que, dans un cercle, un angle au centre mesure le double d'un angle inscrit interceptant le même arc.

Le théorème de l'angle inscrit est une conséquence du précédent et stipule que deux angles inscrits interceptant le même arc de cercle sont égaux.

Il existe deux versions de ces théorèmes, une concernant les angles géométriques et l'autre les angles orientés.

Théorème de l'angle inscrit et de l'angle au centre

Version relative aux angles géométriques

Figure 2 : angle inscrit AMB obtus, angle au centre AOB rentrant

Théorème — Soit M un point d'un cercle Γ, de centre O, A et B sont deux points du cercle différents de M. Si les angles AMB et AOB interceptent le même arc AB alors : 2\widehat{AMB}=\widehat{AOB}.

Il existe par conséquent deux situations, l'une où l'angle inscrit de sommet M est aigu, par conséquent l'angle au centre de sommet O saillant (figure 1), l'autre où l'angle inscrit de sommet M est obtus, par conséquent l'angle au centre de sommet O rentrant (figure 2).


La démonstration de ce théorème se fait en deux étapes.

Angle centre dem.png

En effet, on a : \widehat{AOD}= 180ˆ\circ - \widehat{AOM} et comme le triangle AOM est isocèle de sommet O, on sait que : 180ˆ\circ - \widehat{AOM}= 2\widehat{AMD} D'où l'égalité.

Version relative aux angles orientés

L'énoncé et la démonstration de la propriété sont bien plus simples avec des angles orientés.

Théorème — Si A et B sont deux points d'un cercle Γ de centre O et si M est un point de Γ différent de A et B alors : (\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB})\equiv 2(\overrightarrow{MA}, \overrightarrow{MB}) \mod {2\pi}.

la démonstration utilise simplement la relation de Chasles sur les angles orientés et la propriété des triangles isocèles.

(\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB})\equiv (\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OM})+ (\overrightarrow{OM}, \overrightarrow{OB})\mod {2\pi}.

Comme les triangles OAM et OBM sont isocèles, on a : (\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OM})\equiv \pi - 2(\overrightarrow{MO}, \overrightarrow{MA}) \mod {2\pi} et : (\overrightarrow{OM}, \overrightarrow{OB})\equiv \pi - 2(\overrightarrow{MB}, \overrightarrow{MO}) \mod {2\pi}.

En remplaçant on obtient : (\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB})\equiv 2\pi - 2 ((\overrightarrow{MB}, \overrightarrow{MO}) + (\overrightarrow{MO}, \overrightarrow{MA})) \mod {2\pi}

(\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB})\equiv - 2 (\overrightarrow{MB}, \overrightarrow{MA}) \mod {2\pi}
(\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB})\equiv  2 (\overrightarrow{MA}, \overrightarrow{MB}) \mod {2\pi}.

Propriété réciproque —  Si A et B sont deux points différents d'un cercle Γ de centre O et M un point différent de A et B et si :(\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB})\equiv 2(\overrightarrow{MA}, \overrightarrow{MB}) \mod {2\pi} alors M est sur le cercle.

Cette propriété se démontre en remarquant que l'égalité précédente empêche les points M, A et B d'être alignés (l'angle (\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB}) n'est jamais nul). On peut par conséquent considérer le centre O'du cercle circonscrit au triangle MAB et utiliser le sens direct de la propriété

(\overrightarrow{O'A}, \overrightarrow{O'B})\equiv 2(\overrightarrow{MA}, \overrightarrow{MB}) \mod {2\pi}

on obtient donc :(\overrightarrow{O'A}, \overrightarrow{O'B})\equiv (\overrightarrow{OA}, \overrightarrow{OB})\mod {2\pi}.

Les triangles isocèles (OAB) et (O'AB) ont même base et même angle au sommet, ils sont par conséquent confondus et O'= O. Le point M est bien sur le cercle Γ.

Théorème de l'angle inscrit

Angle inscrit 3.png

Version relative aux angles géométriques

Théorème — Deux angles inscrits dans un cercle interceptant le même arc de cercle sont de même mesure.

Un angle est inscrit dans un cercle si son sommet appartient au cercle. L'arc qu'il intercepte peut être sortant ou rentrant. Dans le second cas, les angles géométriques sont obtus, mais la propriété s'énonce de la même façon : \widehat{AMB} = \widehat{ANB}.

Cette propriété est une conséquence directe du théorème de l'angle inscrit et de l'angle au centre.
En effet, puisque : \widehat{AMB} = \frac 12 \widehat{AOB} et \widehat{ANB} = \frac 12 \widehat{AOB} il vient immédiatement que : \widehat{AMB} = \widehat{ANB}.

Version relative aux angles orientés

Pour les angles orientés, la propriété devient une caractérisation du cercle passant par les points AMB.

Théorème — Si trois points A, M, B ne sont pas alignés, et si (Γ) est le cercle circonscrit aux trois points alors pour tout point N différent de A et B, on a (\overrightarrow{NA},\overrightarrow{NB})\equiv (\overrightarrow{MA},\overrightarrow{MB}) \mod \pi \iff N \in (\Gamma).

On remarquera que l'égalité n'est vraie qu'à π près ce qui explique que les angles géométriques puissent être différents.

Angle de la corde et d'une tangente

Corde tangente.gif

La propriété des angles inscrits se généralise aux angles que fait la corde qui sous-tend l'arc avec une tangente :
L'angle inscrit est égal à l'angle constitué par la corde, qui joint les extrémités de l'arc, avec la partie de la tangente au cercle à l'une des extrémités de la corde, localisée à l'opposé de l'angle en question comparé à la corde.
.
L'angle inscrit \widehat{AMB} est égal à un deux angles constitué par la tangente (TT') au cercle en A avec la corde [AB] :

L'angle inscrit \widehat{AMB} a même mesure que l'angle \widehat{BAT} de la corde [BA] avec la tangente [AT).

L'angle inscrit \widehat{ANB} a même mesure que l'angle \widehat{BAT'} de la corde [BA] avec la tangente [AT').

Angle corde tangente.gif



\widehat{BAT} est la position limite de l'angle inscrit \widehat{BMA} quand M "tend" vers A.


Démonstration :
Si H est le milieu de [AB], les angles \widehat{HOA} et \widehat{BAT} ont leurs côtés deux à deux perpendiculaires, ils sont égaux.
(OH) étant la bissectrice du triangle isocèle BOA, on a \widehat{HOA} = \frac 1 2 \widehat{BOA} et \widehat{BAT} est bien égal à la moitié de l'angle au centre \widehat{BOA}.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : angles - inscrits - cercle - centre - théorèmes - point - propriété - arc - corde - figure - sommet - orientés - différents - triangle - tangente - versions - géométriques - conséquent - isocèle - amb - interceptant - mesure - relative - démonstration -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_de_l%27angle_inscrit_et_de_l%27angle_au_centre.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu